Il s'agit d'une conception très riche en clinique parce qu'elle permet de traiter le sujet à la lumière de son histoire.
ANGOISSE ET RESPIRATION

Parler de kinésithérapie dans le cadre du trouble anxieux génère presque toujours de l’étonnement. En effet, quel peut être le lien entre les deux ? En réalité, ce lien est important. Un trouble anxieux s’accompagne de toute une série de symptômes physiques qui pour beaucoup, découlent d’une respiration inadaptée. Physiologiquement, ces symptômes s’expliquent par une modification du contenu sanguin en CO2. Si la kinésithérapie respiratoire ne va nullement résoudre la cause du trouble anxieux, elle peut contribuer à réduire considérablement la survenue des symptômes en apportant au patient des exercices qui vont permettre de réguler la respiration lors de l’apparition de ceux-ci. De plus, une prise de conscience de cette inadaptation respiratoire favorisera sa correction grâce notamment à une rééducation respiratoire et une répétition de manœuvres visant à normaliser le mode respiratoire. Ces dernières agiront plutôt sur le long terme.

 

Grégory Reychler


 


Professeur Alain Luts
Service de psychopathologie / Cliniques Universitaires Saint-Luc UCL / Avenue Hippocrate 10 /1200 BRUXELLES
info@anxiete.info